vendredi 5 avril 2013

Poème d'Evelyne Boix-Moles



   « […] gracias por el ejemplo »
Luís Cernuda
Toi, jeune homme,
ton élan, ta fougue,
ton geste juste.

Et depuis des lustres déjà,
la terre a bu ton visage,
mangé ton corps. 

Ô cœur qui bas encore par mes veines…

Mais que nous importait,
n’est-ce pas, cette mort-là.
Que nous importait...

Tu ne sauras pas 
les pleurs, nuits éventrées 
par les nouvelles guerres. 

Tu n’entendras pas 
le quotidien, combat
impossible à mener.

Tu ne pleureras pas 
de ne pas savoir, contre 
les fantômes, te battre.

Tu ne pleureras pas.

Et ce soir, 
je dis ce peu de mots ;
ce soir, la terre, 

indifférente,

je la dis 
bonne ;
je dis 

que la roche  
– les glaces un instant y enchâssent 
les étoiles –  est un tombeau 

digne de toi, 

cher entre les chers, 
source entre les sources, 
qui luttas pour que s’accordent

naissance, beauté.
 

** 2005

4 commentaires:

giulio a dit…

Un grand bravo pour Evelyne... Et à Jalel pour son choix !
C'est merveilleusement senti, poétique, triste sans être tragique; c'est dramatique, mais souriant.
Un vrai bijou !

Evel a dit…

Je reste perplexe quant à la valeur de ce genre de poème.
Merci, cher Giulio, de votre générosité ; merci à vous et à Jalel de votre réaction. Et… continuons !

giulio a dit…

Qu'entendez-vous par "ce genre", Evel. Ce poème n'est pourtant guère un extraterrestre par rapport à la liberté d'autres de vos poèmes que j'ai pu lire. C'est peut-être dû à mon ignorance poéticienne, mais je n'ai jamais remarqué que vous poétisiez selon un certain schéma ou genre autre que celui de la liberté de création... un peu à la façon de Max, quoi (que d'aucuns prétendent avoir vu voler).

Thierry Montgaillard a dit…

En cherchant une photo sur Galamus le hasard a voulu que je tombe sur cette dernière qui illustre ce poème.
Merveilleuse photo de l'ermitage de Galamus qui rappelle mon enfance.

J'ai lu quelques uns de vos poèmes et je viendrai demain en lire d'autres...
Si je me trompe pas , nous sommes du même village ..
Je n'ai pas trouvé votre blog perso...je laisse donc mon message ici..
Moi aussi j'écris quelques rimes que je publie sur un blog http://lapoesiedetimilo.blog50.com/
A bientôt
THIERRY