mardi 6 août 2013

Majida Roumi chante Chebbi, avec traduction du poème


Chebbi أبو القاسم الشابي

يا ابــــــــن أمــــــــــــي
خلقت طليقا كطيف النّسيم وحرّاكنورالضّحى في سماه


تغرّد كالطيرأين اندفعت وتشدوبما شاء وحي الإلــه


وتمرح بين ورود الصباح وتنعم بالنور أنّـــــى تــــــراه


وتمشي كما شئت بين المروج وتقطف وردالربى في ربـــاه


كذلك صاغك الله ياابن الوجود وألقتك في الكون هذي الحياة


فمالك ترضى بذلّ القيود وتحنـــــــي لمن كبلوك الجبـــاه


وتسكت في النفس صوت الحياة القوي إذاماتغنى صـــــــداه


وتطبق أجفانك النيّرات عن الفجر والفجرعذب ضيــــــــــاه


وتقنع بالعيش بين الكهوف فأين النشيد وأين الايـــــــــــاه


أتخشى نشيد السماء الجميل أترهب نورالفضا في ضحــاه


ألا انهض وسرفي سبيل الحياة فمن نام لم تنتظره الحياة


ولاتخش مما وراء التلاع فما ثمّ إلا الضحى في صبــــاه


وإلا ربيع الوجود الغرير يطــــرّز بالورد ضافــــي رداه


وإلا أريج الزهور الصباح ورقص الأشعّة بين الميــاه


وإلا حمام المروج الأنيق يغرّد منطلقا في غنــــــــاه


إلى النّور، فالنورعذب جميل إلى النور،فالنورظل الإله


Mon semblable
Chebbi (1909- 1934)

Tu es né pour être libre telle l’ombre du zéphyr
Libre telle la lumière du jour dans le ciel
Pour fredonner tel un oiseau où que tu ailles
Pour déclamer ce que le Ciel t’a inspiré
Pour jouer parmi les roses du matin
Pour jouir de la lumière où que tu la voies
Pour marcher, comme tu l’entends, dans les prairies
Et pour cueillir des fleurs sur les coteaux fleuris

Dieu t’a conçu ainsi ô enfant de l’existence
Ainsi la vie t’a jeté dans cet univers
Pourquoi acceptes-tu donc l’avilissement des chaînes
Pourquoi plies-tu l’échine devant ceux qui t’ont enchaîné ?
Pourquoi étouffes-tu le puissant cri de la vie
Quand l’écho en résonne ?
Pourquoi fermes-tu tes lumineuses paupières devant l’aube
Alors que sa lumière est si douce ?
Pourquoi te contentes-tu de vivre dans les cavernes
Où sont donc tes hymnes et tes élans ?
Craindrais-tu le bel hymne du ciel ?
Redouterais-tu la lumière du ciel en plein jour ?
Allons lève-toi et marche vers la vie
Car la vie n’attend pas quiconque s’endort
Ne crains pas ce qu’il y a par delà les collines
Il n’y a rien que le jour encore grandissant
Rien que le jeune printemps de l’existence
Brodant de fleurs son ample pèlerine
Rien que les belles senteurs des fleurs
Et les rayons miroitant à la surface de l’eau
Et rien que les pigeons des prairies
Roucoulant dans l’élan de leur chant
A la lumière ! car la lumière est douce et belle
A la lumière ! car la lumière est l’ombre du Ciel
Traduction de Jalel El Gharbi

7 commentaires:

giulio a dit…

Un merveilleux poème, qu'on l'on ne saurait assez chanter. Je crains malheureusement que sous presque tous les régimes actuels, le professeur de lycée qui voudrait une fois le faire chanter en classe à ses élèves, écoperait au moins d'un avertissement, la 2e fois d'une sanction, la 3e fois d'un licenciement...

En fait, il n'existe sans doute pas, ce prof.- Mr. John Keating n'était qu'une fiction et Robin Williams seulement un acteur.

Jalel El Gharbi a dit…

Cher Giulio;
Je pense que quelque chose d'irréversible a eu lieu dans le pays. Il sera extrêmement difficile de faire taire les voix chantant la liberté

giulio a dit…

Ils ont montré les énormes manif's à la télé. Et, témoignage de l'impuissance des clowns qui vous gouvernent, c'est Ghannouchi, qui n'a ni autorité ni mandat pour ce faire, qui s'exprime au nom de la "démocratie" et de l'ANC. C'est comme si en France Harlem Désir prenait position dans une crise d'état à la place de Hollande ou de Jean-Marc Ayrault. Le pire, c'est que, contrairement à Morsi, il n'a aucune fonction régalienne dont la rue ou l'armée pourraient le forcer à se démettre. C'est un renard. Chef de parti, il ne relève que de sa claque. Aussi, de nouvelles élections n'auront un sens que si le gouvernement qui en sera issu est assez fort pour le remettre à sa place à défaut de pouvoir lui clouer le bec.

Jalel El Gharbi a dit…

Cet homme est responsable de tous les maux à venir. Il est prêt à tout.

christiane a dit…

"A la lumière ! car la lumière est douce et belle
A la lumière ! car la lumière est l’ombre du Ciel"
Bonne fête de l'Aïd à tous ceux, amis de ce blog ou de Jalel, qui ont vécu le Ramadan sur l'aile des colombes, "qui sont nés pour être libres".

Jalel El Gharbi a dit…

Merci infiniment, chère Christiane
Amitiés

Carole Melmoux a dit…

Merci pour ce message de paix dont le monde a besoin, merci Jalel !