jeudi 4 février 2010

Zayyad de Nazareth 3 توفيق زياد


OEuvre De Naji Al-Ali

الــكــلــمــات
غير الخبز اليومي
وقلب امرأتي
وحليب الأطفال
ــ أنا لا أملك شيا

وسوى الشعر
وإيقاد النار
وتشخيص الآتي
أنا لا أتقن شياّ
وسوى أرض بلادي
وسماء بلادي
وزهور بلادي
أنا لا أعبد شياّ
وسوى الشعب الكادح
والناس البسطاء العاديين
وأيديهم ــ لست أقدس شياّ

لو عشت شقيا
سأموت سعيداً لو قدرت كلماتي
أن تفرح بعض الناس
لو أمكن أن يقرأها
في المستقبل
طفلٌ
في كراس .

Les mots
A part le pain quotidien
Le cœur de ma femme
Et le lait des enfants
Moi, je n’ai rien

A part faire des poèmes,
Allumer un feu
Et diagnostiquer l’avenir
Moi, je ne maîtrise rien

A part la terre,
Le ciel,
Et les roses de mon pays
Moi je n’adore rien

A part le peuple laborieux
Les gens simples, ordinaires
Et leurs mains
Moi je ne vénère rien

J’ai vécu malheureux
Mais je mourrais heureux
Si mes mots pouvaient rendre
Heureuses quelques personnes
Si dans l’avenir
Un enfant
Pouvaiet les lire
Sur son cahier

7 commentaires:

Pier Paolo a dit…

Il faudrait proposer ce poème à des enseignants de primaire pour qu'ils l'incluent dans leur série de poèmes à côté de ceux de Prévert, de Verhaeren et d'autres que les enfants doivent apprendre par coeur. Le poème et beau.

Jalel El Gharbi a dit…

Effectivement, ce texte est beau. A la fois simple et profond. Bien que la littérature engagée semble passée de mode j'aime beaucoup certains poèmes de Hikmet, Neruda, Zayyad...
Amicalement

christiane a dit…

Ce rien-là , il ressemble à un pain chaud...
j'aime le noir et blanc incroyable de l'oeuvre choisie.

giulio a dit…

De plus en plus de proximité, de simplicité, de dépouillement; j'adore! Mais où as-tu trouvé ce gisement perlier? A part 2 pages dans quelque "divan" édité au Liban, je n'ai trouvé aucune mention d'un livre de lui sur internet.

Jalel El Gharbi a dit…

@ Christiane; si vous parlez du caricaturiste Naji al Ali, oui je suis d'accord et vous conseille de lire sa biographie sur internet. Il savait que l'intolérance allait le tuer. Il a venir sa mort.
@ Giulio : Zayyad a publié de nombreux recueils aussi bien à Nazareth qu'à Ramallah. Son oeuvre complète est disponible en arabe mais il a été si peu traduit surtout en français
Amicalement

helenablue a dit…

Je rejoins Pier, et Christiane, Guilio aussi, là en toute sobriété tout est dit...

Jalel El Gharbi a dit…

@ Helenablue, Merci de votre passage chere Helene