lundi 17 janvier 2011

Une pensée

Une pensée très forte pour mes étudiant(e)s. Nous nous retrouverons bientôt. En attendant, je vous espère au mieux. N'arrêtez pas de lire, n'arrêtez pas d'aimer ce pays.
La démocratie vaincra.
Bien à vous

10 commentaires:

Mahdia a dit…

A tous les étudiants tunisiens,à tout le peuple tunisien,je souhaite une très bonne année, maintenant que votre terre s'est purgée du mal qui lui rongeait le corps et la consumait.
2011 ne commence-t-il pas merveilleusement pour vous?
Aujourd'hui que l'ogresse est partie,même si avec votre pitance, votre or, avec le souffle des pauvres et le sang, vous reconstruirez précieusement ce pays avec la tolérance, la bravoure et l'amour, aliments nobles dont se sont toujours gavés vos braves , vos héros, vos grands.

Appels d'air a dit…

Que l'odeur du jasmin perdure.
Baltha

La petite librairie des champs a dit…

Celui de Sidi Bousaid et celui de l'Italie, celui des uns et celui d'ici.
Que la révolution de jasmin nous enseigne l'espoir et le désir!
Les ogres finissent toujours, au prix de quelles souffrances! par être abattus par les petits Poucets!

olfa a dit…

j'espère du fond du cœur que tout vos étudiants reviendront à la fac très bientôt,et qu'il n'y aura pas beaucoup d'annonces de décès collées sur les murs de la fac.

giulio a dit…

Et moi j'espère que les Tunisiens ne se fassent pa voler leur révolution par une grande bourgeoisie opportuniste et capable d'aussi bien faire son beurre dans une démocratie sourde à la voix du peuple que sous une dictature.

Anonyme a dit…

Salut à vous camarades tunisiens,

Félicitations pour votre courage et votre conscience, vous redonnez espoir au monde. Une révolution pour la liberté et la justice est bien toujours possible aujourd’hui. Vous resterez dans l’histoire comme ceux qui ont rappelé cette antique vérité au monde entier. Merci. Maintenant que vous avez chassé le tyran, il faut détruire le système qui nous opprime, pas seulement en Tunisie mais partout.

Je suis Jean-François Brient et j’ai réalisé un documentaire qui s’intitule de la servitude moderne sur le système totalitaire marchand qui domine toute la planète et tous les secteurs de la vie. Il a déjà été vu plus de 500.000 fois à travers le monde et traduit en 12 langues. Il manque l’arabe, j’espère que cette maladresse sera vite réparée. À vous de jouer peut-être.

Pour voir le documentaire, vous pouvez vous rendre sur la page web suivante :
http://www.delaservitudemoderne.org/
Vous pouvez voir la bande annonce du film à l’adresse suivante :
http://www.delaservitudemoderne.org/videoBA.html
Vous pouvez trouver plus d’information sur le documentaire dans l’article de wikipedia à l’adresse suivante :
http://fr.wikipedia.org/wiki/De_la_servitude_moderne

Ce film qui est diffusé en dehors de tout circuit légal ou commercial ne peut exister que grâce à l’appui de personnes qui en organisent la diffusion ou la projection. Il ne nous appartient pas, il appartient à ceux qui voudront bien s’en saisir pour le jeter dans le feu des combats.

Encore merci pour tout ce que vous avez fait pour nous redonner espoir.
Vive la Tunisie révolutionnaire !!!

Jean-François Brient

Mahdia a dit…

Ma pensée va aujourd'hui aux mères des victimes de l'ordre des malfrats.
A la mère de Mohamed El Bouazizi et à toutes ces dames authentiques qui enfantent dans la douleur, élèvent leurs enfants dans le besoin et les perdent tragiquement,comme la détresse des peuples n'est cultivable qu'aux pays des tyrans.
A toutes les mères tunisiennes, ces dames dures, sûres , belles par leur résistance et étonnantes par leurs offrandes majestueuses à la patrie.
A toutes les femmes tunisiennes qui résistent par le mot, par le cœur, par l'honneur, par la noblesse et la force de caractère aux dangers des spoliateurs qui leur envient d'enfanter les braves.

christiane a dit…

Bonjour Jalel,
Je suis avec attention ces incroyables évènements qui vous réjouissent. Ce qui est admirable c'est que tout ce grand mouvement de libération est venu du peuple sans nulle aide de l'extérieur. La mise en place de ce nouveau gouvernement semble complexe tant votre constitution a été malmenée ces dernières années.
Je me réjouis de la libération en cours des prisonniers politiques, de la disparition de la censure, de l'expression de la liberté revenue dans les rues. Je découvre , effarée, tout cet argent qui a été confisqué par le clan au pouvoir sous Ben Ali, toutes ces richesses étalées aux yeux d'une population vivant, souvent, dans tant de difficultés.
Je pense aussi à tous ceux qui ont trouvé la mort au cours de ces évènements et qui n'auront pas la joie de partager la vôtre.
Que les jours qui viennent vous gardent dans le parfum durable des jasmins.
Fidèlement et amicalement.

Anonyme a dit…

On pense aussi à nos professeurs et surtout à notre pays comme jamais auparavant.

Une de vos étudiantes.

laurence a dit…

Quelle photo étonnante: le livre comme un oiseau prenant son envol...pensées qui accompagnent tout ce qui peut être nouveau et qui le guide...au juste lieu appaisé des échanges et des progrès...