jeudi 12 septembre 2013

Politique, Siyassa et boulitik en deux mots

Le mot "politique" vient du grec πολιτική . Dans sa polysémie, il signifie d'abord "civilité", "civisme". Il se traduit en arabe par السياسة "Siyassa" qui vient du verbe ساس "sassa", diriger, orienter, mener, gérer, gouverner. Farabi (Alpharabius), grand commentateur persan de Platon,  a longuement écrit sur ce concept. En persan, la "politique" se traduit, comme en arabe, par  السياسة .
Dans le dialecte tunisien, le mot السياسة signifie "douceur", "non-violence". 
Entendue comme mensonge, supercherie, complot, micmac, manoeuvre, conspiration,  manigance, "politique" se dit "boulitik". 
Ceux qui défendent les valeurs tunisiennes le font avec "siyassa". Ils font de la "siyassa", ce qui est la négation même de la petite politique. Le reste n'est que "boulitik" à ceci près que dès lors que le sang coule ce n'est plus de la "boulitik" mais crime. 

2 commentaires:

António Baeta a dit…

Je crois bien que ce que tu dis n'est plus un affaire tunisien. l
La "boulitique" a pris son place partout et au Portugal, à ce moment-ci, il s'agit aussi du crime.

Jalel El Gharbi a dit…

Cher Antonio, ce que tu me dis n'est pas une consolation. Bien au contraire.
Amitiés